Tombe la forêt
Dit le vieux singe aux animaux de la forêt :
La Terre flanche et nos belles branches vont casser.
Le bruit approche et annonce le danger,
de cette bête, bête, bête humanité.

Tard la girafe les a vus s’approcher,
Ils longent la rivière et ne comptent pas s’arrêter.
Prévenez vos familles, il faudra déménager ;
Près du lac le grand gorille déjà s’y est fait tuer.

Crachant la haine, leurs machines, en perçant dans la forêt,
des jeunes pousses aux racines, ils comptent bien tout faire broyer.
La rivière coule noir, Lune n’a plus de miroir,
Et ça sent le venin, plus une âme ne vit dedans.

Et si la forêt tombe, l’homme va finir par tomber,
et s’il la laisse tranquille, peu à peu elle va repousser.

La forêt tombe tombe tombe, tombe tombe la forêt, (x3)
La forêt tombe, tombe tombe la forêt.

Si l’humain est notre égal, pourquoi nous traite-t-il si mal ?
S’il n’a plus d’humanité, il finira par tomber.
On se rappelle d’un temps où tout allait très très bien,
on vivait en harmonie, on appelait ça paradis.




Peu à peu il a changé, a fini par s’isoler,
Dans un monde artificiel, ou il n’y a pas de terre ni ciel.
J’ai envoyé une colombe, j’espère qu’elle a pu passer,
Pour trouver un bout de jungle où l’on puisse se réfugier.

Où l’on puisse se réfugier, où l’on puisse se réfugier,
Où l’on puisse se réfugier, où l’on puisse se…

Et si la forêt tombe, l’homme va finir par tomber,
et s’il la laisse tranquille, peu à peu elle va repousser.

Tombe tombe tombe, tombe tombe la forêt,
La forêt tombe, tombe, tombe, tombe, tombe la forêt,
La forêt tombe, tombe, tombe, tombe, tombe la forêt,
La forêt tombe, la forêt.

Et si la forêt tombe, l’homme va finir par tomber,
et s’il la laisse tranquille, peu à peu elle va repousser.

C’est une incroyable histoire, une drôle de situation,
l’homme est une espèce rare puisqu’il brûle sa propre maison.
Mon dieu quelle bizarre histoire, quelle étrange situation,
l’homme est bien l’espèce rare puisqu’il tombe sa maison.